Sur le plateau qui domine la vallée du Mouros, dans une zone fertile et en grande partie irriguée par de nombreuses arrivées d’eau, et sur les ruines de la cité romaine de Conínbriga, est né le petit village de Condeixa. C’est au XIe siècle que ce territoire est attribué à Condeixa par le Monastère de Santa Cruz de Coimbra chargé de l’aménagement et des fouilles. C’est donc certainement à ce moment-là que les moines fondèrent Condeixa. Mais il faudra attendre août 1219 pour voir officialiser le nom de Condeixa-a-Nova. Au XIIIe siècle ce n’était sans doute qu’une bourgade qui n’occupait pas plus de 800 m2. D’après le père António Carvalho da Costa, Condeixa-a-Nova était à l’origine un petit hameau, Outeiro. Manuel Ier attribuera à son cousin Jorge (fils adultérin de João II et d’Ana de Mendonça, seigneur de Aveiro et duc de Coimbra) certaines terres dont le fief de Condeixa-a-Nova. En 1514, ce monarque en fit un territoire foral qui la même année fut élevé au rang de tribunal.

CONIMBRIGA – ​​Condeixa-a-Nova, Portugal

Conimbriga
Conimbriga

Musée Monographique de Conímbriga-Musée National

Musée Monographique de Conímbriga-Musée National

Exposition permanente

Le Musée Monographique de Conímbriga abrite les ruines de la cité romaine. Les diverses collections montrent l’évolution de l’histoire du site entre la fin du deuxième millénaire av. J-C et le VIe siècle de l’ère chrétienne. Classé Monument National depuis 1910, Conímbriga est le plus important site archéologique de l’époque romaine du Portugal et le plus visité.

Implanté sur un plateau protégé par des défenses naturelles, le noyau urbain qui donna naissance à Conímbriga s’est développé à partir de l’Âge du Bronze Final (IXe siècle av. J-C). Au IIe siècle av. J-C, le village passa sous domination romaine pour devenir particulièrement florissant pendant les quatre premiers siècles de notre ère.

Touchée par la profonde crise politique et administrative des derniers siècles de l’Empire, Conímbriga a subi les conséquences des invasions barbares. En 465 et 468, les suèves s’emparèrent de la ville et la mirent à sac précipitant ainsi la décadence de la cité, déclin qui s’accentua au fil du temps jusqu’à ce que, en plein Moyen Âge, le site fût définitivement abandonné.

La plupart des ruines exhumées remontent à l’époque romaine. Les visiteurs pourront y admirer les vestiges de nombreux édifices et constructions de type public ou privé : le forum, les établissements thermaux, l’aqueduc, l’amphithéâtre, les installations commerciales et industrielles,  ainsi que les luxueuses demeures privées, en particulier la magnifique Casa dos Repuxos (Maison des Fontaines), célèbre pour ses jeux d’eau au centre du péristyle et des jardins, les sols en superbes mosaïques aux motifs géométriques et figuratifs ou encore les moulures de stuc peint sur les murs.

Créé en 1962, le Musée Monographique de Conímbriga est une institution qui dépend de l’Institut des Musées et de la Conservation et qui a pour mission d’administrer les ruines de la cité romaine, de promouvoir sa diffusion auprès du public et de poursuivre les recherches archéologiques sur le site. L’exposition permanente, présentée en deux blocs, ne présente que des objets provenant des fouilles de Conímbriga. Le premier bloc contient plusieurs centaines d’objets évoquant les mille et une facettes de la vie quotidienne des habitants de la ville romaine (utilisation de la monnaie, activités industrielles et commerciales, loisirs…). Le deuxième bloc s’articule autour de trois salles dédiées à l’architecture publique, à l’architecture domestique et aux cultes religieux.

Conímbriga
3150-220 Condeixa-a-Velha

Coordonnées GPS:
Latitude 40.0983494
Longitude -8.4924453

http://www.conimbriga.gov.pt
Téléphone: +351 239 941 177
infogeral@conimbriga.pt

Horaire

  • Du lundi au dimanche de 10h à 19h
  • Fermé: le 1er janvier, le dimanche de Pâques et les mois de mai et 25 décembre.
  • Tutelle: Direction générale du patrimoine culturel

Ruines romaines de Conímbriga – Musée National

Ruines romaines de Conímbriga – Musée National

Le site de Conímbriga a dû être occupé dès le Néolithique mais ce n’est que depuis le Calcolithique et l’Âge de Bronze que la présence humaine a été attestée par les premiers témoignages qui nous en sont parvenus. Les Celtes sont sans aucun doute passés par là : les toponymes terminés en briga  en sont la preuve irréfutable. Le site de Conímbriga était donc déjà peuplé quand les romains sont arrivés en 138 av. J-C et se sont emparés de l’oppidum.

Les ruines de Conímbriga, le Musée Monographique tout proche et le castellum de Alcabideque forment un important complexe archéologique qui permet de reconstituer un aspect essentiel du grandiose Empire Romain. À l’instar de Mirobriga (Santiago do Cacém) et Tongobriga (Freixo, Marco de Canaveses), nous avons là le grand triangle de la mémoire romaine au Portugal. La grandeur et le pragmatisme de l’architecture romaine sont parfaitement représentés à Conímbriga, de même que la supériorité de son oeuvre civilisatrice qui a su maîtriser les moindres aspects de la vie quotidienne. Compte tenu du fait que, comme nous l’avons signalé plus haut, le site était occupé depuis l’antiquité, la fondation de Conímbriga et la plupart des édifices qui y ont été construits remontent à l’époque de l’empereur Auguste (Ier siècle av. J.-C. – Ier siècle ap. J.-C.).

Entreprises en 1928, les fouilles archéologiques ont mis au jour une partie importante du tracé de la ville, ainsi le visiteur peut admirer l’ingénieuse maille urbaine soucieuse de satisfaire toutes les situations : le forum, l’aqueduc, le quartier des commerces, l’industrie et l’habitat, une auberge, plusieurs bains, l’amphithéâtre et les murs pour la délimitation et la défense de la ville. On découvre en particulier un ensemble de demeures seigneuriales, à l’opposé des insulae des plébéiens par leur structure complexe et leur décoration raffinée – citons entre autres “A Casa dos Repuxos”, avec son grand péristyle, son jardin central, ses mosaïques polychromes conservées in situ et leurs motifs mythologiques, géométriques ou simplement inspirés de la vie quotidienne.

Conímbriga
3150-220 Condeixa-a-Velha

Coordonnées GPS:
Latitude 40.0983494
Longitude -8.4924453

http://www.conimbriga.gov.pt
Téléphone: +351 239 941 177
infogeral@conimbriga.pt

Horaire

  • Du lundi au dimanche de 10h à 19h.
  • Fermeture: 1er janvier, dimanche de Pâques, mai et 25 décembre.
  • Tutelle: Direction générale du patrimoine culturel

PO.RO.S – Museo Multimedia Portugal Romano en Sicó –Museo Municipal

PO.RO.S – Museo Multimedia Portugal Romano en Sicó

Exposition permanente

Il y a environ 2.000 ans, les Romains sont arrivés sur les terres de Sicó. À la limite de l’Empire, Conimbriga est devenu un centre véritablement romanisé.

Le PO.RO.S – Portugal Musée Romain de Sicó est un voyage vers la présence romaine dans le pays de Sicó, qui fournit des informations sur la rencontre des cultures qui ont façonné l’histoire du territoire. La technologie stimule les sens et donne à l’exposition un caractère vivant et dynamique, capable de combiner connaissances et divertissement, contribuant ainsi à la sauvegarde et à la diffusion de la mémoire historique de la romanisation. Le PO.RO.S est un espace attractif et innovant, qui nous emmène dans une aventure à la mémoire de la romanisation et de l’héritage qui dure jusqu’à nos jours.

Quinta da São Tomé, Avª. Dos Bombeiros Voluntários
3150-160 Condeixa-a-Nova

Coordonnées GPS:
Latitude 40.1118871
Longitude -8.4937507

www.poros.pt
Téléphone: +351 239 949 122
info@poros.pt


Facebook

Horaire

Période d’été

  • Avril-Septembre: mardi-dimanche 10.00 – 19.00h.

Période d’hiver

  • Octobre-a Mars: mardi-dimanche 10.00 – 18.00h.

Office de tourisme

Centro Cívico de Condeixa-a-Nova
Praça do Município
3150-113 Condeixa-a-Nova

Coordonnées GPS:
Latitude 40.1128824
Longitude -8.5007905

www.cm-condeixa.pt 
Téléphone: +351 239 940 143
turismo@cm-condeixa.pt

Horaire

  • Du lundi au vendredi: 10h00 – 13h00 | 14h00 – 18h00
  • Samedi et dimanche: 10h00 – 17h00

SITUATION

La commune de Condeixa-a-Nova est située sur la frange côtière de la région centrale, à environ 200 Km au nord de Lisbonne, 120 Km au sud de Porto et à 10 Km seulement de Coimbra, la ville la plus importante de la région. Elle est bordée par les communes de Coimbra au nord, Miranda do Corvo et Penela à l’est, Soure au sud, et Soure et Montemor-o-Velho, à l’ouest.

L’accès à la ville est dans l’ensemble facile. L’autoroute A1 Lisbonne-Porto passe aux portes de Condeixa, avec une sortie tout près. La N347 mène à Penela, et une nouvelle autoroute à péage, la A13-1, conduit à Tomar (au sud ), à Coimbra (au nord), à Miranda do Corvo et à Lousã (à l’est).

Par la route nationale, ou en rejoignant la A14 au nord de Coimbra, on accède aux plages de Figueira de Foz, relativement proches. À proximité également se trouve La Serra da Lousã, avec ses villages d’ardoise, ses belles forêts et ses magnifiques paysages, et  à laquelle on accède par Lousã et Miranda do Corvo (N342 o A13-1) ou par Penela, Espinhal et Castanheira de Pera (N347).

Les lignes ferroviaires du nord et de l’ouest passent tout près et desservent la gare de Coimbra.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Fermer le menu

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies ACEPTAR

Aviso de cookies